Covoiturage afrique
Actualites

Quelles opportunités pour le covoiturage en Afrique ?

En raison de l’urbanisation, les résidents de pays africains se rendent compte que la mobilité est devenu limitée à cause du manque de transport en commun et le surpeuplement. Pour pallier à ce problème, le covoiturage commence à se développer en apportant avec lui de nombreuses possibilités pour les économies africaines.

Malgré l’importante croissance de certains pays, le taux de chômage continue à progresser et reste un fléau majeur pour le continent. Avec la présence du covoiturage, le besoin de chauffeurs professionnels grandit pour fournir des emplois à des millions d’africains dans les grandes villes. Prenant l’exemple de Uber qui depuis 2013 poursuit son expansion sur le continent avec des présences en Afrique du Sud et en Côte d’ivoire notamment.

Le covoiturage se veut donc une solution alternative aux transports dans les villes très peuplées. Avec le développement des nouvelles technologies telles que les smartphones, ce service de transport profite d’une génération consciente et à jour avec les dernières tendances pour mettre en avant cette opportunité. En plus de cela, l’exode rurale continue son chemin dans les grandes villes africaines, ce qui augmente les populations urbaines de manière significative. 

De nombreuses sociétés de covoiturage ont fait cette remarque et ne demande qu’une chose, répondre à cette demande. Ce qui est le cas de Tukki Jamm, qui veut dire “Voyagez tranquillement” en français, qui est une société de covoiturage sénégalaise créée en 2019. Son offre se focalise sur les grands villes du Sénégal tout en offrant des prix abordables à travers son application mobile.   

 

Alors que le covoiturage prend son envol en Afrique, il devra faire face à plusieurs challenges pour laisser sa marque sur le continent.

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial